RSS
RSS




Partagez | 
 

 Le royaume de l'Enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Guide
Compte administratif - Contactez l'équipe administrative pour toute question. Merci!


Passeport temporel
Date de naissance du personnage: l'éternité
Epoques traversées: toutes



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Le royaume de l'Enfer   Jeu 25 Juin 2015 - 14:34
Options du Message :


LE ROYAUME DE L'ENFER

Contrairement aux idées reçues, qui sont de représenter l'enfer sous forme de neuf strates, le royaume infernal est assez similaire à la terre en elle-même.
L'enfer est en réalité un assemblage de sept plateformes flottant dans le vide. Chacune de ces plateformes peut être représentée par un continent bien que cette appellation ne soit pas totalement vraie et vous comprendrez pourquoi dans la suite de ce texte. L'intégrité de cette structure est assurée par d'immenses chaines qui lient les continents entre eux.
Chaque continent est le territoire d'un démon primordial qui vit le plus souvent dans la capitale de ce continent, lieu de convergence de tous les démons et diables du coin, c'est aussi là que vous êtes le plus en sécurité des pluies de feu ou d'éclairs ou quoique ce soit d'autre sorti de votre imagination.

Avernus

Avernus est un vaste désert de plaines jonchées de ruines carbonisées par la lumière ardente qui illumine l'enfer. Ici et là on peut trouver des montagnes et des collines qui brisent la monotonie du paysage. Des légions de démons vêtus de lourdes armes et armures patrouillent dans ce territoire car Avernus est aussi la porte d'entrée des âmes envoyées en enfer.

Des boules enflammées traversent parfois le ciel pour offrir un extraordinaire spectacle et tuent tous ceux qui ne sont pas protégés ou qui n'appartiennent pas à la race dominante de ces lieux.
Des ruisseaux de sang parcourent le continent et se jettent dans un fleuve qui traverse une citadelle de bronze, les diables racontent qu'il s'agit du sang des victimes de démons.
Au centre de la plateforme se trouve une citadelle de bronze. Tous les ruisseaux de sang convergent vers cette dernière et se jettent dans le fleuve qui sert de couronne à cette ville. La couleur rouge vif du fleuve se reflétant ainsi sur les bâtiments.

Ce qui fût jadis une citadelle de bronze n'est maintenant qu'une cité où règne violence et débilité. Elle dispose de dizaine de remparts chacun hérissé de machines de guerre. La ville déborde de démons mineurs et autres diables de bas étage.
Avernus étant l'endroit où arrivent toutes les âmes et par où une attaque de l'extérieur arriverait, la ville est sans cesse renforcée et il n'est pas rare de voir des murs en construction ainsi que des échafaudages d'os à l'extérieur. Étrangement le fleuve de sang étant toujours à la même distance des murs malgré l’expansion continuelle de la ville.

Le démon primordial Baal règne sur ce territoire.


Al'trazum

Al'trazum est un continent-ville, la ville est un continent et le continent est une ville.
C'est une cité de fer, rougeoyante à cause de la chaleur infernale. Les murs sont roussis, même les pavés de fer sont brulants et une épaisse fumée noire forme une brume au dessus de la ville. Certains disent qu'il n'est pas rare de voir des âmes s'enflammer subitement car elles auraient marché trop longtemps dans les rues de la ville.
Des rangées d'édifices luisent d'une lumière rougeâtre jusqu'à l'horizon, tantôt s'élevant dans le ciel, tantôt s’enfonçant profondément dans le sol selon le relief. Les palais et les luxueuses demeures de démons majeurs rompent parfois avec la monotonie du paysage.

Le sous-sol de la ville sert de prison aux âmes capturées dans le monde matériel ou aux prisonniers de guerre  lors de conflits démoniaques. On entend généralement les lamentations des mourants par les petits orifices dans les murs de la ville, créant ainsi une douce mélodie aux oreilles de Méphisto, le démon primordial, gouvernant cette ville.


La forêt des Bienheureux

Ne vous fiez pas au nom de continent car les âmes qui y habitent sont loin d'être heureuses.
Le territoire tout entier est couvert d'un épaisse végétation et d'arbres immenses, tellement grands qu'il est impossible de voir où ils se terminent, se terminent-ils vraiment ? Nul ne le sait.
Ici vivent de magnifiques créatures, des femmes et des hommes de tous types pour plaire au plus grand nombre. Ils attendent souriant, que vous veniez les aborder et ensuite vous emmènent dans un cabanon attaché à un arbre pour vous faire découvrir des délices inhumains, cela ne vous coutera pas grand chose, juste votre âme.
Dans certaines clairières vous trouverez aussi des âmes dansant une folle farandole  sur une musique endiablée, que l'on peut entendre partout sur le continent. Ces âmes qui dansent arborent un sourire joyeux mais ce n'est que lorsque on s'approche d'elles qu'on peut voir que ce sourire est forcé et qu'en fait ils pleurent tous. Ils sont obligés de danser jusqu'à la nuit des temps ou jusqu'à l'épuisement. Certains ont les pieds ensanglantés tellement ils dansent depuis des lustres.
Rares sont ceux qui peuvent se vanter d'avoir pu quitter ce lieu.

Ce territoire est la demeure de Lilith, princesse des Démons succubes.


La Citadelle noire

Ce continent est une vaste pleine parsemée de failles plus profondes que des fosses marines, le plus petit des ravins descend à quelques centaines de kilomètre, on raconte que certaines failles sont sans fond.
La majorité des failles sont naturelles mais certains semblent avoir été taillées. Certains disent qu'il s'agit de l’œuvre du Primus démonicus qui fait une entaille dans le sol à chacune de ses victoires, d'autres disent qu'il s'agit de l’œuvre des princes démons et démons majeurs lors de leur entrainement ou démonstration de force devant le maître des lieux.
Même d'après les diables ce territoire est un lieu dangereux. Le fait d'y pénétrer est un exploit mais y survivre en est un plus grand tant le nombre de démons puissants présents en ce lieu est immense.
Des rumeurs étouffées dans le sang prétendent qu'une immense faille aurait été causée par la chute de Lucifer depuis le paradis. Elle descendrait à plusieurs milliers de kilomètres. Le fond de cette faille serait parsemé de plumes ensanglantées ayant appartenu au déchu.

Au centre de ce territoire se trouve la Citadelle noire. Elle est la demeure du Prince des princes, c'est dans cette immense forteresse, imprenable, que se situerait le trône infernal.
Aux abords de la citadelle se trouve l'élite des démons. Il s'agit des meilleurs troupes appartenant à chacun des démons primordiaux au service du Prince des ténèbres.

Ce territoire est la demeure du Primus démonicus.
Elle a appartenu à Satan, Lucifer et désormais Tyraël. On peut voir le crâne des perdants sur la plus haute tour de la citadelle, il s'agit d'un avertissement pour quiconque oserait défier le Prince des princes.
Lorsque Tyraël prit place sur le trône, ce fut la première fois que toutes les élites étaient présentes, Asmodé ayant retiré ses troupes lors de la croisade contre Lucifer.


L'océan des Disgrâces

Peut-on réellement parler d'un continent en ce qui concerne l'océan des disgrâces ? En réalité la plateforme est une sorte de cuve débordante mais dans le sens inverse, ce qui ressemble à des cascades est en réalité l'approvisionnement en eau de la cuve.
En effet, il est nécessaire que l'eau soit toujours à la même température car une banquise s'est formée et les icebergs s'entrechoquent régulièrement ici.

Sous la surface de l'océan, au plus profond de la plateforme se trouve une cité, dont la légende veut qu'elle soit tombée du royaume des vivants il y a de cela fort longtemps. Désormais elle est la capitale des démons aquatiques vivants ici et de Léviathan le démon des eaux.
Rares sont ceux qui ont pu approcher cette ville car elle se situe à une très grande profondeur, la pression exercée sur le corps empêchant toutes créatures normalement constituées de descendre aussi bas cela fait de cette ville, une cité quasi imprenable.
On raconte que seuls les démons primordiaux sont capables de descendre dans cette ville ainsi que certains princes démons.


Le marais des chagrins

La première chose qui frappe lorsqu'on rentre sur ce continent c'est l'odeur nauséabonde que dégage le liquide noir et visqueux qui remplit ce territoire. Nul ne sait d'où vient ce liquide mais il est présent partout où l'on va sur le continent. Certains diables disent que le liquide serait le sang des arbres qui poussent dans ce lieu.
Le liquide est tellement étrange qu'il semble être vivant, animé par un pouvoir étrange. Parfois d'énormes bulles se forment à la surface et éclatent projetant le liquide visqueux partout autour.
Cet endroit est ainsi nommé à cause du vent qui passe ici et crée un son  étrange, une sorte de complainte venue d'un autre temps. Certains disent que ce sont les cris et pleurs de toutes les âmes en peine présentes en Enfer qui se rejoignent ici.

Ce lieux fait le bonheur de la vermine, mouches, cloportes et les autres insectes capables de vivre dans les endroits les plus crasseux sont légions, ils se délectent de ce liquide et grandissent, certains ont une taille gigantesque et il n'est pas rare de voir une mouche aussi grosse qu'un homme.
Les démons de ce lieux sont à son image, plusieurs trompes leur servent de bouche comme les mouches et pour ceux possédant des ailes, elles ressemblent trait pour trait aux élytres des scarabées.

Cet endroit est le paradis de Belzébuth.


La fournaise de sang

La fournaise de sang est à l'image du monde moderne des humains. Des tuyaux serpentent sur la terre crachant une vapeur brulante même pour un diable. Des engrenages parsèment le paysage mettant un peu de relief positif dans cet endroit étrange. Ce qui était autrefois des failles servent maintenant de décharge à ciel ouvert pour les démons jetant toute sorte  de matériel industriel ainsi que des cadavres d'esclaves morts d'épuisement.
Lorsqu'il n'y a pas plus de place dans les sous-sols d'Al'trazum ou lorsque des marchés sont conclus entre les deux continents c'est ici que sont envoyées les âmes des défunts pour travailler dans les usines démoniaques et autres mines de minerais.

C'est dans les forges infernales de ce continent que sont formées les armes et armures des démons lorsqu'ils partent en guerre. Autant dire que le contrôle de ce territoire fût très convoité lors des différentes guerres qui ont rythmé le royaume infernal.
Au centre de ce territoire se trouve la ville de Fort-Ruina. Elle est à l'image des lieux, les bâtiments sont d'une couleur métallique se mariant à merveille avec le paysage la rendant presque impossible à voir de loin. Des tuyaux parcourent les ruent plongeant dans le sol parfois ou s'élevant à une très grande hauteur. Des engrenages tournent sans cesse dans certaines rues entrainant ainsi d'autres plus petits qui entrainent Asmodé sait quoi.

Ce territoire est celui d'Asmodé.


Lorsque Tyraël monta sur le trône infernal et que les démons primordiaux donnèrent de nouveaux pouvoirs à l'archange, les continents se réunirent en un seul autour de la citadelle noire. Le mouvement des territoires a ainsi permis de mettre en contacte l'enfer avec la porte du nord. Là où Lucifer avait échoué, Tyraël avait réussi.

Statut :
Profil :Le Guide ,Nombre de messages : 548
Age : 116
Date d'inscription : 09/12/2008
Contact :Voir le profil de l'utilisateur http://www.talesofthedarkness.com
 
Le royaume de l'Enfer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Le royaume de l'Enfer
» Le Royaume perdu d'Arnor
» Chine: Amérique, va en enfer
» L'enfer n'est jamais la fin [PV]
» Les Feux de l'Enfer
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of the Darkness :: Encyclopédie du forum :: Codex démoniaque-