RSS
RSS




Partagez | 
 

 Rp charlotte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tyraël
Hall of fame


Passeport temporel
Date de naissance du personnage: En même temps que le monde.
Epoques traversées: Toutes.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Rp charlotte.   Sam 4 Déc 2010 - 21:03
Options du Message :

Quelques jours avant dans la Basilique Saint-Pierre :


Les visiteurs commençaient à quitter l'intérieur de la Basilique. Tyraël s'était installé en face du baldaquin du Bernin, s'était agenouillé, avait joins ses mains et priait dans la langue des anges. En même temps qu'il priait il ne pouvait pas oublier ce qui s'était déroulé plus tôt, sur l'ile de Sein où il avait rencontré des druides. Il était déçu de ne pas avoir réussi sa mission entièrement, les druides avaient pourtant entendu son discourt, ils étaient tous d'accord jusqu'à ce que la terre s'ouvre et qu'ils le tiennent pour coupable. Mais malgré cet événement et la colère de la majorité des druides, certains avaient réussi à garder leur calme étaient en accord avec l'archange, quelque chose se passait dans l'ombre et il fallait agir maintenant avant qu'il ne soit trop tard.

Soudain, Tyraël entendit des voix, au début elles n'étaient pas très claires, il s'agissait plutôt de faibles murmures et puis les voix devinrent de plus en plus claires et des images apparaissaient dans la tête de l'archange. Il voyait deux femmes assissent au bord d'un lac, l'une semblait européenne et l'autre était plutôt asiatique, il semblait qu'elles avaient une discussion fort mouvementé, mais il ne pouvait pas entendre ce qui se disait. Puis une nouvelle image apparu, cette fois-ci c'était un homme et une femme, l'européenne était toujours là, elle semblait être effrayer parce que lui racontait l'homme. Enfin une dernière image apparu, il s'agissait de la place rouge à Mouscou.

Un dernier murmure se fit entendre et Tyraël pût distingué un nom "Charlotte". Une main se posa sur l'épaule de l'archange et une voix s'éleva dans son dos :

- Il se fait tard mon fils...Il est temps pour vous de partir.

L'archange se releva et se tourna pour voir son interlocuteur, il s'agissait du Pape en personne qui avait fait le déplacement pour lui parler.
Statut :
Profil :Tyraël , Masculin Nombre de messages : 3892
Age : 26
Date d'inscription : 10/06/2009
Contact :Voir le profil de l'utilisateur
Tyraël
Hall of fame


Passeport temporel
Date de naissance du personnage: En même temps que le monde.
Epoques traversées: Toutes.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rp charlotte.   Ven 10 Déc 2010 - 20:31
Options du Message :

Dans les sombres ruelles de Londres l'archange se promenait. Il avait eu vent, au détour d'une conversation avec un jeune policier de chez Scottland Yard, un peu trop bavard peut-être, que beaucoup de disparitions avaient lieu depuis quelques semaines.
Il existe différentes raisons pour que des disparitions aient lieux. La première, en général, c'est juste un malade qui kidnappe les jeunes damoiselles, c'est ce que les humains appellent des "fais-divers", pourtant dans certains cas, et c'est la deuxième raison, il s'agit de créatures de la nuit qui se nourrissent. Dans le deuxième cas, ce sont la plus part du temps de jeunes vampires, des nouveaux-nés en somme. Ils boivent sans se retenir et finissent par attirer l'attention créant ainsi quelques désordres. Les humains ne doivent jamais savoir que nous existons tous. Pour eux (les Hommes), les vampires tombent amoureux d'humains, les anges restent au paradis, les druides dansent à la pleine lune en robe blanche et coupent du gui.

Tyraël avait longé une longue avenue de Londres avant de tourner à droite dans une étroite ruelle et sombre et débuta la "chasse". L'être de lumière s'engouffra dans le labyrinthe des ruelles de Londres et de ses impasses, il aurait pu simplement survoler l'endroit, cela aurait été peut-être plus rapide, mais, il avait envie de marcher, de sentir l'air frais d'hiver caresser son visage et danser avec ses cheveux, bref il avait envie de faire durer se plaisir.
Alors qu'il arrivait au bout d'un cul de sac et qu'il s'apprêtait à rebrousser chemin une voix s'éleva dans son dos :

- Regardez qu'est-ce nous avons mes chères amis...

Une deuxième voix, plus féminine reprit :

-Je peux l'avoir pour moi ? Il est tellement beau.

Un léger sourire se dessina sur les lèvres de l'archange et il se retourna. En réalité, il ne s'agissait pas d'un simple vampire, mais d'un petit groupe, ce qui expliquait pourquoi les disparitions étaient si nombreuses. Tyraël ne s'était pas trompé dans son hypothèse même si pour lui il n'y en avait qu'un mais bon, comme on dit : Plus on est de fou, plus on rit.
La première voix qui s'était élevée retenti à nouveau :

-Du calme, il y en aura pour tout le monde...Allez, approche mon petit n'ait pas peur...on va pas te faire de mal...viens...

La voix de ce vampire, avait quelque chose de rassurant mais aussi d'inquiétant. Il semblait vouloir rassurer son interlocuteur mais son regard trahissait ses paroles, ils avaient de très mauvaises intentions et ils ne savaient pas à qui il s'attaquer.
L'archange se mit à reculer de quelques pas pour disparaitre dans l'ombre et lâcha :

-Partez, tant que vous le pouvez encore...

Bien sûr, il était déjà trop tard pour eux et ils rigolèrent de ses paroles. Un soupire venant de l'archange se fit entendre et il prit sa forme originelle, deux premières vampires se jetèrent à ses trousses dans l'ombre l'un deux criant :

-Assez rigoler, j'ai les crocs !

Etait-ce le bruit du vent ou la lame de l'archange qui venait de trancher la tête des deux nouveaux-nés ? Les deux bruits étaient sensiblement les mêmes aucun cris ne se fit entendre, l'ombre avait cacher la scène et les deux autres vampires restaient en retrait n'avaient toujours pas bouger. C'était leur erreur. En une fraction de seconde tout était déjà finit, leurs têtes roulaient sur les pavés de l'impasse. Tyraël émit une lumière blanche qui réduisit les cadavres en poussière et le vent la balaya. Londres ne connaitrait plus d'enlèvement étrange jusqu'à ce qu'un autre vampire décide d'y installer son domicile.

Un bruit de boite de conserve sur laquelle on avait marché se fit entendre à l'autre bout de l'impasse et une ombre apparu.
Statut :
Profil :Tyraël , Masculin Nombre de messages : 3892
Age : 26
Date d'inscription : 10/06/2009
Contact :Voir le profil de l'utilisateur
Tyraël
Hall of fame


Passeport temporel
Date de naissance du personnage: En même temps que le monde.
Epoques traversées: Toutes.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rp charlotte.   Ven 10 Déc 2010 - 20:53
Options du Message :

Cette nuit là, il pleuvait. Une mélodie s'envolait d'un immeuble désinfecté au périphérie du centre ville. Quelqu'un y avait installer un piano à l'intérieur et il en jouait. Les rares passant s'arrêter par fois, quelques instants pour écouter le jeune musicien mais personne n'osait entrer pour voir son visage. Un vieux couple c'était même arrêter pour danser quelques pas, Tyraël les avait vu depuis le miroir qui reflétait la rue devant l'immeuble. Cela l'avait fait sourire un instant et il continua son morceau. Alors que les deux petits vieux reprenaient leur chemin, l'être de lumière murmura quelque chose dans le langage des anges pour qu'ils rencontrent le bonheur et vivent heureux. C'est une des nombreuses faveurs que peuvent donner les anges, un murmure peut vous insuffler le bonheur et le courage comme il peut briser votre monde et vous faire vivre un véritable enfer.


Parfois l'archange, profitait d'un conservatoire, d'un immeuble désinfecté comme celui-ci ou encore d'un théâtre en pleine air pour jouer un morceau ou deux, avant de disparaitre à nouveau, de changer d'endroit et de continuer son interminable chasse. Cela lui permettait de réfléchir, la musique avait un léger effet qui lui permettait de s'échapper un instant du monde des humains où tout n'est que noirceur, et où chaque chose risque de disparaitre.

Londres était bien paisible en ce moment, Scottland Yard n'avait pas recensé de disparitions étranges, d'après ce que Tyraël avait pu soutirer comme information aux jeunes policiers un peu trop bavard dans quelques pubs anglais du cœur de la ville. On approchait de noël les humains se préparait à le fêter dignement en s'offrant du cadeau, les artères principales de la ville respirait le bonheur et la joie de vivre et rien ne semblait pouvoir la perturber. Pourtant, tout cela risquait de disparaitre d'un moment à l'autre. Il suffisait qu'ils (les anges) échouent dans leur mission et tous les humains serait transformés en esclaves à la solde des vampires...Quelle triste fin...

Mais pourquoi se trouvait-il à Londres ? Pourquoi, n'était-il pas dans une autre capitale ou la situation était plus tendu ?

Quelques jours plus tôt, il se trouvait à Rome et il s'était entretenu avec le pape en personne. L'envoyé de Dieu sur Terre, c'est lui qui selon la légende des humains serait en relation directe avec le Très-Haut...Un peu comme la maison blanche et le kremlin pendant la guerre froide avec le téléphone rouge vous voyez ? Bref, ce dernier lui avait conseillé de s'installer à Londres pendant quelques temps et qu'il y ferait une rencontre très intéressante.
Etant donné que c'est le messager du Très-Haut qui disait ça, autant dire que cet ordre venait de Dieu directement.
Statut :
Profil :Tyraël , Masculin Nombre de messages : 3892
Age : 26
Date d'inscription : 10/06/2009
Contact :Voir le profil de l'utilisateur
Tyraël
Hall of fame


Passeport temporel
Date de naissance du personnage: En même temps que le monde.
Epoques traversées: Toutes.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rp charlotte.   Sam 18 Déc 2010 - 12:53
Options du Message :

Le parquet craquait sous les pas de la personne qui venait d'entrer dans la maison, Tyraël ne lui prêtait pas attention. Il continuait de jouer jusqu'à la fin de son morceau. Il n'y a rien de pire que de s'arrêter au milieu d'un morceau de musique, c'est un peu comme s'arrêter en plein milieu d'une histoire, car oui, chaque morceau de musique raconte une histoire que le compositeur lui a donné.
Une fois terminé, l'archange tourna légèrement la tête pour observer son spectateur. C'était une spectatrice en faite. Elle était jeune, avait un visage bien fait et de grand yeux qui reflétaient la danse de la flamme de la bougie. Son teint était extraordinairement blanc, elle était très pâle, aussi pâle que les geisha au japon. Au japon, elle aurait été considéré comme une personne normal, car pour eux la blancheur de la peau fait parti de la beauté d'une femme. Or ici, à Londres, elle passait plus pour une extravagante ou pour autre chose. La pluie d'automne avait complètement trempée la jeune femme et ses vêtements épousaient parfaitement ses formes.
Quelles formes...n'importe quel homme aurait rêver de s'y accrocher, de passer une nuit à ses côtés, de la serre contre lui. N'importe quel homme aurait décroché la lune pour obtenir ses faveurs, pour ne serait-ce qu'une fois effleurer son visage. Mais l'être de lumière lui, était insensible à tout cela.

Tyraël esquissa un sourire et répondit :

"Vous allez attraper froid...il y a un couverture dans la pièce juste à côté, si vous le souhaitez..."

Il se retourna vers le piano et entama Moonlight sonata. La nuit était déjà tombée depuis un moment sur la ville de Londres et aujourd'hui c'était soir de pleine lune. Le morceau était plutôt bien choisi donc. L'astre éclairé légèrement l'intérieur de la maison en faisant pénétrer une faible lumière blanche par l'espace entre les planches et parfois un faible courant d'air arrivait à s'engouffrer par la porte et faisait danser la flamme de la bougie un peu plus frénétiquement.

A la fin du morceau, Tyraël se retourna complètement et fit face à la damoiselle. Il posa son regard sur elle un moment et brisa le silence :

"Je n'ai pas pour habitude, qu'on me rende visite ici...Que me vaut cette honneur ?"

Il ne la laissa pas répondre et repris tout de suite :

"Cela n'est pas désagréable, qui plus est lorsqu'il s'agit d'une femme."

L'archange se leva fit un sourire radieux et continua :

"Vous voulez peut-être boire quelque chose de chaud ? L'ancien locataire a bien dû laisser deux ou trois trucs..."
Statut :
Profil :Tyraël , Masculin Nombre de messages : 3892
Age : 26
Date d'inscription : 10/06/2009
Contact :Voir le profil de l'utilisateur
Tyraël
Hall of fame


Passeport temporel
Date de naissance du personnage: En même temps que le monde.
Epoques traversées: Toutes.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rp charlotte.   Ven 24 Déc 2010 - 16:06
Options du Message :

Tyraël la regarda pendant un siècle.Il lui fit un sourire et d'un pas lent se dirigea à nouveau vers le piano. Il était un peu surpris par ça réaction, c'était la première fois que quelqu'un le suppliait pour une telle chose. Une fois assis il dit d'une voix faible mais pourtant bien distincte :

-Très bien...

Il posa ses mains sur les touches du piano. Attendit un instant, réfléchissant à quelle mélodie il allait jouer pour la jeune damoiselle. Il fit un léger sourire et entama la "valse d'Amélie".
La pluie continuait de tomber sur Londres et elle dégoulinait à travers le plâtre, les lustres, le bois de la maison gonflait et rétrécissait. Vraiment, c'était un endroit limite pour y vivre, d'ailleurs quelqu'un y avait-il déjà vécu ? Cette maison attendait d'être rasé et d'être transformé en un belle immeuble de 5 étages remplis d'appartement pour jeune cadre dynamique.

C'était aussi la première fois que l'archange jouait pour quelqu'un, il ne souciait pas vraiment de ce qu'elle faisait dans son dos, il jouait. Si cela pouvait rendre la jeune femme heureuse il aurait pu jouer pendant des décennies entières sans jamais s'arrêter.
Tyraël était quelqu'un de très altruiste, le bonheur des autres faisait le sien. Et pour lui rien n'avait plus de valeur au monde que le sourire de quelqu'un.

De temps en temps l'archange lui jetait un regard pour l'observer rapidement. Au premier regard il vit qu'elle s'était mis à l'aise, qu'elle avait pris la couverture pour se réchauffer. Dans tissu blanc elle était vraiment magnifique malgré la moue qu'elle faisait par tristesse. Mais pourquoi était-elle triste ? Qu'est-ce qui pouvait bien la chagriner ? Au second regard Tyraël la vit, les yeux fermer, bougeant comme un métronome, elle était comme emporter par la musique, elle semblait voyager dans un autre monde créé par son imaginaire.
Arriver à la moitié du morceau il finit par dire :

-Si vous souhaitez parler de ce qui ne va pas...Je peux vous écouter.

Il sourit un instant et repris :

-On dit souvent que lorsqu'on va mal, il faut en parler à quelqu'un....qu'il ne faut pas rester fermer sur soi-même...Donc si vous le souhaitez, je suis tout ouïe.

Parfois la pluie cessait et on entendait presque les bruits de la ville mais avant qu'ils ne deviennent trop dérangeant la pluie se remettait à tomber et couvrait ainsi tous les bruits. Personne dans la rue ne criait, aucune voiture ne klaxonnait, personne ne voulait perturber ce moment presque magique.
Tyraël et la jeune femme semblait être dans un autre monde. Un monde sans bruits, sans problèmes, loin de tout et pourtant ils étaient si proche de tout.
Statut :
Profil :Tyraël , Masculin Nombre de messages : 3892
Age : 26
Date d'inscription : 10/06/2009
Contact :Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rp charlotte.   Aujourd'hui à 14:38
Options du Message :

Statut :
Profil :Contenu sponsorisé ,
Contact :
 
Rp charlotte.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Juliette Charlotte de Bourgogne ; Demandez votre sujet
» Seul sur la plage,pas vraiment{Délire Charlotte
» CYBÈLE O-BLEUZENN MOON ❣ Charlotte Free
» Ninon rend visite à Charlotte (PV Charlotte)
» Charlotte Free - fille.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of the Darkness :: Archives :: Les archives :: Tyraël-